Modal Edit

A Propos de la CODEL et BurkinaVote.com

Les élections générales prévues au Burkina Faso (29 Novembre 2015 pour les élections présidentielles et législatives - premier tour - et dans les premiers mois de 2016 pour les élections municipales) constitueront le point d'achèvement du processus de transition amorcé à la suite de l'insurrection populaire des 30 et 31 Octobre 2014. Ces élections sont attendues comme historiques en ce qu'elles ouvrent des fenêtres d'opportunités de participation citoyenne engagée et de transparence.

Les parties prenantes du processus démocratique s'activent à une contribution active à ce processus et la société civile n'est pas en reste. Elle se prépare activement et se donne les moyens de concourir à rendre ces scrutins transparents, crédibles et apaisés à travers des mécanismes de suivi innovants.

C'est dans cette perspective que les organisations de la société civile burkinabè se sont regroupées autour de la Convention des Organisations de la Société Civile pour l'Observation Domestique des Elections, en abrégé "CODEL".

La CODEL regroupant 35 organisations, ci-dessous listées, se veut une plateforme pour un suivi harmonisé, proactif et citoyen du processus électoral.

Pour la phase des élections générales du 29 Novembre 2015, la CODEL, conformément à son ambition de promouvoir des élections transparentes, crédibles et apaisées, va déployer plus de 4.000 observateurs qui enverront directement les données des bureaux de votes observés par SMS et Application mobile. Ces données fourniront, pour la première fois dans l'histoire des élections au Burkina Faso, une vue globale du déroulement du scrutin en temps réel. Ils permettront aux organisations de la CODEL non seulement de savoir ce qui se passe sur l'ensemble du territoire, mais de réagir rapidement ou de signaler aux autorités concernées les cas de dysfonctionnements électoraux, de violences, de fraudes, de corruptions ou d'autres types de perturbations.   

Pour répondre à ces enjeux, la CODEL va mettre en place une Situation Room Electorale afin de suivre le déroulement du scrutin. Installée à Ouagadougou, la Situation Room Electorale sera le quartier général de la CODEL. Elle permettra à la CODEL de coordonner la surveillance citoyenne des élections - en communication avec les responsables électoraux, les organes de gestion des élections, les forces de sécurité, et les médias locaux et internationaux - et de faire des déclarations avisées sur le déroulement du scrutin.

Grace à la plateforme BurkinaVote.com, la société civile burkinabè à travers la CODEL aura un accès sans précédent aux données en temps réel sur les aspects importants du déroulement des opérations du vote, y compris l'ouverture des bureaux de vote, les opérations de vote, le taux de participation, l'heure de clôture, le dépouillement, et les résultats sans oublier les cas de violences, d'achats de vote, et des autres incidents critiques.

A cet égard, un partenariat fécond a été noué avec la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) qui apportera en temps réel les réponses correctives aux dysfonctionnements observés. Elle tiendra à la disposition de la CODEL un pool d'experts mais aussi ses commissaires régionaux pour réceptionner les cas signalés, apporter les réponses et informer la plateforme de la correction apportée. Cette collaboration mérite d'être saluée comme une avancée notable qui apporte une valeur ajoutée certaine aux mécanismes classiques dont les rapports sont seulement disponibles après les scrutins.

La plateforme BurkinaVote.com s'inspire des expériences réussies du Sénégal, de la Sierra-Leone, du Mali et de la Guinée-Bissau. La plateforme a été conçue et développée par OneWorld pour la première fois en 2012 pour l'observation des élections au Sénégal et mise en œuvre en partenariat avec la société civile dans tous ces pays dans les années suivantes.

La plateforme BurkinaVote.com de la CODEL a pu être mise en œuvre grâce à l'appui technique et financier de l'Union Européen, de l'Ambassade de la Suède, de la République Française, du Bureau de Coopération Suisse, et de l'Ambassade du Danemark dans le cadre du Programme d'Appui au Processus Electoral (PAPE) opérationnalisé par DIAKONIA (www.diakonia.se). Ce programme jouit d'un partenariat horizontal productif tissé avec des organismes de référence en matière électorale : NDI, OSIWA, OneWorld et ECES.

Edit
Remove